Agence immobilière Bonnieux Luberon : Connaissez-vous les OPCVM ?

Connaissez-vous les OPCVM ?

Retour Contact

Diagnostic énergétique

< <

Connaissez-vous les OPCVM ?
CIC Juillet 2014

Très encadrés, les organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) présentent de nombreux avantages. À commencer par une offre riche et diversifiée, capable de satisfaire tous les profils d'investisseurs et tous les objectifs de placements. Fonctionnement, cadre réglementaire, fiscalité. voici les bases à connaître sur les OPCVM.
Qu'est-ce qu'un OPCVM ?

Repère
Défiscalisez les OPCVM

Si vous choisissez d'investir dans des FCPI (Fonds Communs de Placement dans l'Innovation) ou des FIP (Fonds d'Investissement de proximité), vous pouvez, sous conditions, bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 18 % des versements plafonnés annuellement à 12 000 ¤ pour une personne seule et à 24 000 € pour un couple marié ou pacsé.

Voir page 17 de notre guide fiscal.

Il s'agit de portefeuilles collectifs gérés par des professionnels. Ces produits d'épargne sont investis dans différents instruments financiers tels que les actions, obligations, titres de créances.

Il existe deux types d'OPCVM : les SICAV et les FCP

    SICAV (Sociétés d'Investissement à capital variable)
    FCP (Fonds Communs de Placement)

Des OPCVM pour tous les besoins et tous les objectifs

Il existe une grande diversité d'Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières ou OPCVM, afin de répondre à toutes les démarches d'investissement :

    horizon de placement : temps pendant lequel vous pouvez bloquer votre placement.
    profil de risque : les OPCVM diversifient les risques mais vous pouvez opter pour une gestion dynamique (dominante actions), équilibrée (équilibre entre les actions et les produits obligataires et monétaires) ou prudente (dominante de produits obligataires et monétaires).
    objectif : obtention de revenus complémentaires, valorisation ou sécurisation de votre capital.

Les OPCVM peuvent être investis dans le cadre d'un porte-feuille titres, d'un PEA ou d'une assurance-vie. N'hésitez pas à en discuter avec votre conseiller CIC, qui saura vous orienter vers les meilleures formules en fonction de votre profil d'investisseur.
Des placements très encadrés

Les OPCVM commercialisés en France doivent avoir reçu l'agrément de l'AMF (Autorité des Marchés Financiers).

L'AMF les classe en 6 catégories, en fonction de la nature des fonds gérés :

 
Classement AMF des OPCVM Catégorie     Définition
Monétaires     Les capitaux sont investis dans des titres de créances de durée courte d'entreprises, voire d'États. Le rendement dépend du niveau des taux courts (EONIA ou EURIBOR). L'horizon de placement est court.
Obligataires     Les capitaux sont investis en obligations et autres titres de créance d'entreprises, voire d'États. Ils sont sensibles aux taux d'intérêt. L'horizon de placement est de 3 à 5 ans.
Actions     Les capitaux sont investis au minimum à 60% en actions. Ils sont donc sensibles aux variations de la Bourse. Le risque est élevé, ces placements s'adressent à des investisseurs sur du long terme.
Fonds à formule     Les fonds ont une rémunération liée à une formule de calcul déterminée à l'origine. Ils bénéficient ou non d'une garantie en capital. La durée de placement doit être équivalente à la durée de la formule.
Fonds alternatifs     Les capitaux sont investis dans des stratégies alternatives (dont la gestion est indépendante des indices de marché).
Diversifiés     Ces fonds ne relèvent d'aucune autre catégorie. Ils sont gérés de façon discrétionnaire et sont répartis entre différents marchés (actions, obligations, monétaires) selon les informations figurant sur le DICI.

 

Les OPCVM sont gérés par des professionnels réglementés dans un cadre légal et réglementaire qui comporte :

    le contrôle de l'OPCVM par un commissaire aux comptes et par l'AMF
    une communication précise sur l'orientation de gestion, les frais facturés, etc.
    le contrôle du gestionnaire (société en charge de la gestion des OPCVM, en l'occurrence CM-CIC Asset Management) par le dépositaire (la BFCM) et l'AMF.

Le prospectus : la carte d'identité de l'OPCVM

C'est un document essentiel car il décrit de façon très précise l'OPCVM. Validé par l'AMF, est constitué de 2 parties :

    le DICI (Document d'Information Clé pour l'Investisseur) : il doit être remis obligatoirement avant toute souscription. Il vous permet de disposer des informations essentielles, claires et accessibles au plus grand nombre, avant toute décision.
    le prospectus complet : il décrit précisément les règles d'investissement et de fonctionnement de l'OPCVM, les stratégies envisagées, les instruments spécifiques utilisés, ainsi que les modalités de rémunération de la société de gestion et du dépositaire.

Quelle fiscalité ?

Les revenus des OPCVM sont soumis sans abattement, d'une part, au barème progressif de l'Impôt sur le Revenu et, d'autre part, aux prélèvements sociaux au taux global de 15,5%. Ces revenus font l'objet d'un prélèvement obligatoire à la source, non libératoire, au taux de 21% pour les dividendes, ou de 24% pour les intérêts (avec possibilité pour les contribuables percevant moins de 2 000 € d'intérêts dans l'année, d'être imposés au taux forfaitaire de l'acompte de 24%, qui a dans ce cas un caractère libératoire). Cet acompte est imputable sur l'IR liquidé au titre de l'année de perception des revenus, l'excédent pouvant être restitué.

Les plus-values de cession d'OPCVM sont taxables dès le premier euro de cession au barème progressif de l'Impôt sur le Revenu (hors titres détenus au sein d'un PEA dont la taxation est spécifique). Lorsqu'ils sont composés de plus de 75 % en actions, les gains de cession bénéficient de l'abattement général pour durée de détention des titres à hauteur de 50 % entre 2 et 8 ans, 60 % au-delà de 8 ans de détention (dans les autres cas, les gains sont imposés dans les conditions de droit commun sans abattement). Ces gains imposés au barème sont également imposables au titre des prélèvements sociaux au taux de 15,5 % (taux en vigueur au 01/08/2014). Les moins-values peuvent être imputées sur les gains de même nature pendant 10 ans.